info@coldbrook.ca

450-242-1166450-538-0123

Blogue

L’effet des acheteurs chinois sur le marché immobilier au Québec

L’effet des acheteurs chinois sur le marché immobilier au Québec

Je ne suis pas certain que plusieurs d’entre vous le savez, mais dans un article publié le 2 août 2016 par la Fédération québécoises des chambres d’immeuble (disponible via Centris.ca), selon la SCHL, seulement 1,3% des acheteurs sont des étrangers et la moitié d’entre eux proviennent des États-Unis et de la France. Ils poursuivent leur analyse en clamant que la majorité des achats se concentrent au centre-ville de Montréal, et ils représentent 4,3% de toutes les transactions. L’effet des acheteurs chinois, comme ils le mentionnent, devrait être pris avec un grain de sel. Ceci, combiné avec la règlementation relativement à l’acquisition de propriétés zonées agricoles par des non-résidents selon la Loi 90 (CPTAQ), rend quasi impossible que des acheteurs non-résidents acquièrent une propriété de plus de 10 acres en zone verte.

Assez dit sur le fait d’avoir votre propriété affichée dans des marchés ‘internationaux ‘. Des agences immobilières ‘internationales’ bien connues utilisent constamment ceci dans leur mise en marché, malheureusement, les faits ne reflètent pas la réalité du marché immobilier actuel. 90+% de tous les acheteurs se trouvent dans la province.

Et maintenant, vous êtes au courant.